Diversité et égalité Hommes/Femmes : un enjeu fort pour le Festival d’Aix

par: cofees

La question centrale de la norme RSE ISO 2600 « Droits Humains » met la Diversité et l’Égalité Hommes/Femmes au cœur de ses enjeux.
Mais qu’en est-il d’un tel enjeu dans les structures culturelles telles les festivals ?

Porté depuis de nombreuses années au sein du Festival d’Aix-en-Provence par Emilie Delorme, directrice de l’Académie du Festival d’Aix, ce sujet d’actualité s’est vu placé en tête des objectifs RSE du Festival pour les années à venir.

Quelles opportunités d’un tel enjeu pour une organisation d’opéra ou de festival ? Outre le respect des réglementations et des attentes légitimes des parties prenantes, il s’agit de voir la diversité au sein d’un groupe - équipes, artistes ou public- comme un vecteur de créativité, de réussite et de qualité.

A l’occasion de la Conférence annuelle du COFEES en avril 2019, Emilie Delorme exposait quelques pistes de réflexion pour débuter une démarche Diversité et Egalité Hommes/Femmes au sein d’une structure culturelle.

1) Écrire les questions auxquelles on veut répondre : comment faire pour attirer des candidatures plus diverses pour un poste ? Quel groupe de personnes sous-représentées souhaitons nous attirer ? Comment faire par exemple pour programmer plus de femmes cheffes d’orchestre ?
2) Se poser des petites questions : quelle était la proportion de candidats ? La proportion de sélectionnés ? A-t-on déjà changé quelque chose dans le processus de recrutement et cela a-t-il eu des conséquences sur les chiffres ? Comment font nos homologues ?
3) Interroger les personnes que l’on veut attirer.

Pour répondre à ce 3e point, l’Académie a réuni en groupe de travail des femmes créatrices d’opéra à l’occasion du programme « Women Opera Makers» (1). Ces dernières ont donné leurs recommandations regroupées en 20 mesures pouvant permettre aux organisations d’opéra d’améliorer leur bilan en matière d’égalité Hommes/Femmes.
Morceaux choisis de ces recommandations, dont toute entreprise culturelle peut s’inspirer :

  • Embaucher plus de femmes dans des emplois de haut niveau, tant dans les équipes artistiques (metteuses en scène, cheffes d’orchestre, compositrices) que dans les services administratifs ou techniques
  • Inciter les directeurs et directrices artistiques à faire l’effort et à prendre le temps d’écouter ou regarder les œuvres créées par des femmes.
  • Organiser des ateliers, comme le « Women Opera Makers », pour aider un plus grand nombre de femmes à composer avec leur milieu de travail.
  • Considérer les quotas comme un moyen de faire avancer les choses plus rapidement à court terme.
  • Veiller à ce que chaque compagnie d’opéra ait un.e référent.e formé.e sur la diversité et l’égalité Hommes/Femmes
  • Veiller à l’égalité salariale à tous les niveaux de l’organisation et à la transparence au sujet des salaires
  • Mettre en place dialogues, dispositifs et accueils bienveillants à destination des mères ou futures mères.
  • Veiller à ce que les organisations d’opéra (en groupe ou individuellement) aient un plan à long terme clair sur la façon d’améliorer la situation sur l’égalité Hommes/Femmes

(1) « Women Opera Makers » programme d’empowerment de 5 jours créé par l’Académie du Festival d’Aix en 2016. Dirigé par la metteuse en scène Katie Mitchell et dédié aux femmes évoluant dans l'industrie de l'opéra (créatrices d’opéra en milieu de carrière : compositrices, autrices, metteuses en scène et cheffes d’orchestre), ce programme vise à offrir des outils, du soutien et des conseils afin de les renforcer dans leur art, dans leur capacité à communiquer cet art et dans les compétences nécessaires pour naviguer dans une profession dominée par les hommes. Plus d’informations.

Festival d’Aix-en-Provence : du 3 au 22 juillet 2019
Site du Festival

Photo : Katie Mitchell lors d'un atelier « Women Opera Makers ». ©Festival d’Aix en Provence